• feature1_img1_1-1
  • feature1_img1_2-1
  • feature1_img1_3-1
  • feature1_img1_1-1
  • feature1_img1_2-1
  • feature1_img1_3-1

Au pays de Ginjo-shu

Saijo, le quartier du saké qui symbolise Hiroshima comme la « ville du saké », est une sorte de Mecque pour les connaisseurs de saké japonais. Vous devriez visiter le festival annuel du saké qui a lieu en octobre, où vous découvrirez le vrai Saijo, la ville du saké de classe mondiale. Pourrait-il y avoir une autre célébration du saké débordant de passion et d’amour pour le vin de riz japonais ? Si vous pouvez vous rendre au festival du saké, vous vivrez certainement une expérience inoubliable.
Mais si vous ne pouvez pas vous rendre à la fête du saké, eh bien, ce n’est pas grave. Le quartier de Saijo accueille toujours avec plaisir les touristes. Et il y a des sakés à savourer à différentes saisons, avec du shinshu (nouvelles bières) au printemps, du hiyaoroshi (saké pasteurisé une seule fois, au lieu des deux habituelles) à l’automne et du shikomi (préparation du saké pour la fermentation en cuve) en hiver.
Alors que Saijo diffuse la culture du saké dans le monde entier avec des visites et des dégustations dans des brasseries proposant des produits savoureux, le National Research Institute of Brewing, la seule institution japonaise de ce type pour étudier le saké, se trouve également dans ce district. Si vous pouvez découvrir le caractère et l’histoire locaux, le saké aura sans aucun doute un goût encore plus riche. Commençons par une visite de la brasserie de saké.

  • feature1_img2_2-1
  • feature1_pop_ph05_l-1
  • feature1_img2_2-1
  • feature1_pop_ph05_l-1

Sakagura-dori

Saijo possède huit brasseries, dont sept sont concentrées le long de Sakagura-dori (Sake Brewery Street). C’est séduisant car vous pouvez vous promener légèrement dans un quartier historique tout en vous promenant de brasserie en brasserie pour déguster des échantillons de saké.
Ces brasseries sont concentrées dans une zone aussi restreinte à cause du shikomi mizu, l’eau essentielle à la production du saké. Saluée comme une « eau miracle » d’une dureté moyenne adaptée au brassage du saké, elle ne fait que pulser dans le sol de cette zone du district de Saijo. De plus, il semble qu’il existe de subtiles différences dans les composants de l’eau selon l’emplacement de la brasserie. Shikomi Mizu est un must absolu pour le saké. Un autre plaisir à apprécier ici est de comparer les sakés disponibles pour la dégustation dans chaque brasserie.

  • feature1_img3_2
  • feature1_img3_1
  • feature1_img3_2
  • feature1_img3_1

Compagnie de brassage de saké Kamotsuru

La zone est de Sakagura-dori, où se trouvent six brasseries, est particulièrement élégante pour les beaux murs blancs caractéristiques et les cheminées en briques rouges des brasseries qui surplombent le quartier.

feature1_pop_ph01_l
feature1_pop_ph02_l
feature1_pop_ph03_l

La beauté de l’une de ces brasseries se démarque des autres : Kamotsuru Sake Brewing Company, symbole non seulement de Saijo mais également d’Hiroshima. Il a un air majestueux, avec une splendide ornementation de stuc blanc et de murs noirs de style namako.
La salle des visiteurs offre l’opportunité d’en apprendre davantage sur les méthodes de brassage du saké, avec des vidéos sur la fabrication du saké et des équipements exposés. Vous remarquerez probablement que la saveur subtile du saké japonais est créée par les brasseurs qui utilisent minutieusement des techniques traditionnelles dans un processus très élaboré. Il y a beaucoup de saké de Kamotsuru Sake Brewing Company disponible dans le coin dégustation, avec des notes allant du daiginjo (très spécial) au koshu (saké vieilli) pour que vous puissiez déguster à votre guise avec d’autres amateurs de saké en voyage.

feature1_pop_ph04_l
feature1_pop_ph05_l-1
feature1_pop_ph06_l

Saijo est appelé « la maison du ginjo-shu » (saké spécial), une qualité supérieure. Kamotsuru Sake Brewing Company a été le leader en matière de ginjo-shu, et est connue pour être l’une des premières brasseries à expédier du daiginjo-shu. Le saké de Kamotsuru, avec son arôme flagrant, sa saveur riche et sa douceur rafraîchissante, est préféré dans les célèbres restaurants trois étoiles du Japon et étanche la soif des VIP du monde entier. On pourrait dire que le daiginjo, méticuleusement fabriqué dans une magnifique brasserie, est l’un des sakés typiques de Saijo.
Compagnie de brassage de saké Kamotsuru
4-31 Saijo Honmachi, Higashi Hiroshima
+81- (0) 82-422-2121
http://www.kamotsuru.jp/

  • feature1_img4_1
  • feature1_img4_2
  • feature1_img4_1
  • feature1_img4_2

Kamoizumi et Shusenkan

Marchez environ trois minutes depuis Kamotsuru Sake Brewing Company et vous arriverez à Kamoizumi Shuzō. À l’étranger, cette brasserie populaire est également connue sous le nom de « Three Dots » pour les trois petits traits sur le côté gauche du kanji japonais pour le saké (). En se concentrant sur la qualité junmai-shu (bière spéciale), l’entreprise a cherché à produire du saké avec une saveur unique. Ils utilisent toutes sortes de sakamai (riz de brasseur de saké) produit à Hiroshima pour brasser un saké vraiment représentatif de toute la préfecture d’Hiroshima.
Vous pouvez réserver une visite de la brasserie et vous amuser à déguster tranquillement des sakés dans le Shusenkan voisin. (Ces échantillons nécessitent également une réservation.) Pour le déjeuner, nous recommandons le Bishonabe, un plat chaud de Saijo qui contient une grande quantité de saké. Ce Bishonabe, un repas que le brasseur d’origine mangeait, est maintenant prêt à servir les visiteurs, leur permettant de dîner sur du nabe aromatisé uniquement avec du sel, du poivre et de la merveilleuse saveur du saké. De nos jours, c’est une spécialité populaire de Saijo, et sa consommation ne se limite pas à boire du saké, mais aussi à déguster un bon assaisonnement. Le brasseur dit : « Le saké que l’on peut boire à n’importe quelle température, chaud ou froid, avec une cuisine japonaise raffinée, est l’essence même de la culture japonaise. »
Les huit brasseries de Saijo travaillent ensemble pour préserver les eaux souterraines qui fournissent l’important shikomi mizu pour le saké. Parce que l’eau provient des forêts abondantes, elles entretiennent également les montagnes. La protection de l’environnement de Saijo fait également partie du brassage du saké. Et aussi, comme le saké est considéré comme une boisson sacrée, ils ressentent vivement ce lien avec la nature.

Kamoizumi Shuzo
2-4 Saijo Kamiichi-machi, Higashi Hiroshima
+81- (0) 82-423-2118
http://www.kamoizumi.co.jp/index.php * Les visites de la brasserie nécessitent une réservation préalable.

Shusenkan
+81- (0) 82-423-2021
Journées portes ouvertes : les jeudis et samedis, plus le 10 avril.
Heures d’ouverture : 10 h à 17 h
* Bishonabe nécessite une réservation à l’avance. Uniquement pour les groupes de 2 personnes ou plus.

8 brasseries Saijo
Brasserie Sanyotsuru, Hakubotan Shuzō, Brasserie de saké Saijotsuru, Kirei Shuzō, Fukubijin Shuzō, Kamoizumi Shuzō, Kamotsuru Sake Brewing Company, Kanemitsu Shuzō & Co.

Articles Liés

Partagez cet article