Promenade autour de l'île des Dieux

Du mont spirituel. Misen au sanctuaire tranquille au sommet de la mer

Dans le cadre de mon voyage pour visiter les sites du patrimoine mondial d’Hiroshima, je suis parti pour Miyajima, également connue sous le nom de « l’île des dieux ».
Quelques minutes seulement après le départ de la jetée de Miyajimaguchi, la porte O-Torii de couleur vermillon apparaît et semble
flotter sur la mer. Voir Miyajima et la montagne sacrée du mont. Misen en arrière-plan, je pouvais voir pourquoi les gens
voyagez du monde entier pour visiter ce sanctuaire.

img_1_1-1
La porte O-Torii se rapproche
img_1_2-1
La vue depuis le téléphérique est à couper le souffle
img_1_3-1
Le Reikado a été désigné « sanctuaire des amoureux » officiel.
img_1_4-1
Marcher dans le tunnel rocheux

Après être arrivé au port, j’ai décidé de m’attaquer au mont. Misen alors que j’avais encore de l’énergie. En utilisant le téléphérique à deux étapes (de la gare de Momijidani à la gare de Kayatani, puis changement pour la gare de Kayatani à la gare de Shishiiwa), je me suis mis en route pour la marche de la gare de Shishiiwa au sommet du mont. Misen. Depuis ces deux téléphériques qui surplombent ce site du patrimoine mondial, vous pouvez admirer la vue sur la mer intérieure de Seto et ses nombreuses îles, ainsi que sur les denses forêts vierges du mont. Misen en dessous de toi. C’est un excellent moyen de profiter du paysage dynamique de la mer et des montagnes.
Après avoir quitté le téléphérique de la gare de Shishiiwa, j’ai emprunté le sentier de montagne pour atteindre deux bâtiments célèbres. L’un est le hall principal de Misen, où l’influent moine de la période Heian Kobo Daishi aurait suivi une formation religieuse pendant 100 jours, et l’autre est le Reikado, un bâtiment abritant un feu qui brûle depuis plus de 1 200 ans. Ensuite, j’ai visé le sommet et j’ai continué à grimper la montagne. Les rochers que j’ai croisés se sont progressivement transformés en gros rochers lorsque je suis tombé sur le rocher « Fudo Iwa » et le tunnel rocheux « Kuguri Iwa ». Il est difficile de ne pas être émerveillé par la puissance de la nature en traversant cet étrange tunnel rocheux. En zigzaguant entre les rochers, je suis finalement arrivé au sommet. La vue depuis le sommet du mont. Misen est si spectaculaire que vous oubliez vite vos cuisses endoloris lors de la montée. La mer intérieure de Seto et ses îles pittoresques s’étendent sur un panorama à 360 degrés. Au loin, vous pouvez même apercevoir la chaîne de montagnes de Shikoku.

img_2_1-1
Admirer la mer depuis un rocher près du sommet
img_2_2-1
Prendre une photo au sommet du mont. Misen
img_2_3-1
Le Momiji frit se décline en trois saveurs,
haricot azuki, crème ou fromage

Après avoir dévalé la montagne, je me suis promené dans la zone commerçante près du sanctuaire et de la vieille ville. Soudain, je suis tombé sur le fameux momiji frit. Fraîchement frits, l’extérieur était croustillant, tandis que la pâte de haricots sucrés à l’intérieur restait molle. Un délice pour mes papilles.
Après la promenade, je me suis dirigé vers le sanctuaire d’Itsukushima. En entrant dans le parc, j’ai été frappé par l’atmosphère calme et impressionnante à l’intérieur du sanctuaire. Soudain, j’ai eu l’impression que mon corps et mon esprit et la nature qui entoure le sanctuaire ne faisaient qu’un. J’ai prié tranquillement devant le sanctuaire principal, puis en marchant dans le couloir ouest, j’ai repéré quelques bulletins de fortune. J’ai secoué le conteneur et j’ai réussi à obtenir un « Kichi », l’un des bulletins de fortune les plus chanceux.

img_3_1-1
Promenez-vous dans les couloirs du sanctuaire et admirez la magnifique architecture
img_3_2-1
Son emplacement au sommet de l'eau rend le sanctuaire d'Itsukushima parfait pour la photographie
img_3_3-1
J'étais impatient de découvrir ce que la fortune a glissée.
Il me resterait avec
img_3_4-1
Vous devriez visiter le sanctuaire Toyokuni pour voir le sanctuaire d'Itsukushima dans son intégralité

Avec un peu de temps libre, je me suis rendu au sanctuaire de Toyokuni. Construit sur ordre du seigneur de guerre Toyotomi Hideyoshi, il est célèbre pour sa taille et est communément appelé « Senjokaku » (la salle aux mille tatamis). Les grandes colonnes et les poutres ajoutent à la grandeur impressionnante du sanctuaire Toyokuni.
L’environnement naturel majestueux et l’atmosphère tranquille de l’île ont rendu ce voyage si intéressant. Ce n’était qu’une courte promenade autour de Miyajima, mais je me suis sentie redynamisée après mon passage au mont. Misen et mon expérience de la culture traditionnelle japonaise.

Référence
«ココミル 広島 宮島» (Kokomiru Hiroshima Miyajima)(Publié par JTB Publishing)
«るるぶ情報版 広島 宮島2011年» (Rurubu-johoban Hiroshima Miyajima 2011)(Publié par JTB Publishing)
«週刊 日本の神社 第3号» (Shukan Nihon no Jinja Daisango)(Publié par De Agostini)

Articles Liés

Partagez cet article